lundi 6 août 2007

58- Histoire des Juifs de la Régence de Tunis (2ème Partie)

Au début du XIXème siècle, Les Juifs sont plus nombreux à Tunis que dans les autres villes de l’Afrique du Nord ; leur nombre n'est pas positivement déterminé; on assure même qu'il est impossible de le connaître, et qu'il est de leur intérêt de le cacher au gouvernement tunisien.
Si cependant on consulte l'opinion publique de l’époque à ce sujet, si on fait un calcul approximatif, d'après l'extension du quartier qu'ils habitent et leur entassement prodigieux dans les maisons dont ce quartier se compose, on croit pouvoir penser qu'il n'y aurait pas d'exagération à présumer qu'il y en a plus de vingt mille qui y ont fixé leur résidence habituelle.

Dans la première moitié du XIXème siècle (1865), les juifs sont, à Tunis, estimés au nombre de trente à trente-cinq mille. Juste avant le protectorat français, en fin du XIXème siècle, les Juifs sont relativement nombreux dans, la Tunisie, ou ils ont été émancipés, grâce à l'influence Française. On évalue leur nombre à plus de cinquante mille Israélites.

Comme, malgré leur émancipation par les Beys, ils sont généralement mal vus par la population musulmane, les juifs riches ont soin de se mettre sous la protection d'un consul. Ils changent de nationalité suivant que tel ou tel consul est en faveur auprès du Bey régnant.
Un certain nombre, surtout les juifs Maltais sont protégés de l'Angleterre. La majorité parait cependant en fin du XIXème siècle placée sous la protection de la France.

Comme presque partout, les juifs sont ; dans les rangs extrêmes de la société, très riches ou ; très pauvres. Cette inégalité de condition s'explique par l'esprit d'aventure qui les anime tous, et qui, bien ou mal dirigé, les conduit à la fortune ou à la ruine. La banque et le haut commerce sont exclusivement entre leurs mains, principalement celui des draps, de la soie et des bijoux.

Dans la classe moyenne sont les courtiers, les petits marchands, les colporteurs, les brodeurs, les tailleurs et les cordonniers. Les autres grouillent dans la misère, vivant des métiers les moins avouables, et surtout des libéralités de leurs coreligionnaires. Tous sont usuriers dans la mesure de leurs ressources.

Les juifs ont acheté du Bey le privilège exclusif du commerce de la pelleterie et celui de la cire, commerces qui sont l'un et l'autre très lucratifs.
Ils payent aussi une somme très considérable pour le privilège de distiller les eaux-de-vie. D’ailleurs, les Juifs du Djérid (Nefta) fabriquent avec les dattes fermentées puis distillées une sorte d'anisette très riche en alcool et très parfumée.
Les Israélites ne peuvent cependant vendre ces liqueurs qu'à ceux de leur nation. Mais, quoiqu'il leur soit sévèrement interdit d'en débiter aux Arabes, ils trouvent habituellement le moyen d'éluder cette prescription, par des ventes clandestines, qui forment la plus grande partie du gain de leur fabrication.

Les juifs de Tunis avaient conservé en grande partie la prépondérance commerciale dont ils jouissaient au début du XVIIe siècle ; même les résidents français étaient souvent réduits à leur prêter leur nom pour faire quelques affaires avec Marseille.
Beaucoup d'entre eux font des opérations très actives, en tout genre de négoce, avec Naples, Gênes, et l'on peut assurer qu'ils monopolisent une grande partie du commerce de Livourne et Marseille avec Tunis ; les Européens même n'en peuvent faire aucun dans la Régence sans avoir à leur service plusieurs "semsars", ou courtiers juifs, qui sont les intermédiaires obligés de toutes leurs transactions avec les Maures.
Se sont ces courtiers qui achètent; ce sont eux qui vendent; c'est par leurs mains que l'argent est transmis des acquéreurs aux vendeurs : toutes ces opérations leur valent le demi pourcent de la part de l'un et de l'autre côté; ce lui leur produit en totalité une remise d'un pour cent pour leur courtage.

Un assez grand nombre de Juifs et de Juives parcourent la ville en colportant des marchandises que ces marchands ambulants offrent a acheter dans les maisons et les harems; et il est a remarquer que les femmes mauresques ne croient pas être obligées de se voiler devant un Juif.
Comme il est arrivé plusieurs fois que des Juifs et des Juives ont été assassinés dans des maisons, pour s'approprier leurs marchandises, le Bey a ordonné qu'à l'avenir les colporteurs de l'un ou de l'autre sexe aillent toujours deux à deux, et que l'un d'eux soit obligé de rester devant la porte de la maison pendant que son compagnon y entrerait avec ses marchandises. Depuis cette ordonnance, aussi simple que sage, aucun Juif n'a été la victime de l'avidité et de 1a perfidie des spoliateurs meurtriers.

L'esprit mercantile est l'attribut de cette forte race. L'influence d'un climat énervant ne leur a rien fait perdre de leur ardeur et de leur activité. Dans un bazar mixte rien n'est curieux comme de voir l'air affairé, insinuant, persuasif, servile du marchand juif à côté de la noble indifférence et de la calme dignité du marchand maure. Aussi ont-ils attiré dans leurs mains toutes les affaires, et amassent-ils tous les jours des fortunes immenses.

On ne peut en effet faire un pas dans Tunis sans rencontrer sur son passage des Juifs et des Juives, courant d'un bout à l'autre de la ville, aux divers endroits où leurs intérêts commerciaux les appellent, on les trouve partout, se glissant dans la foule, heurtant les passants, au hasard d'encourir les plus mauvais traitements , et à leur marche accélérée, essoufflée, haletante, à leur air effaré, on croirait qu'ils arrivent à l'instant des quatre coins du globe terrestre, alléchés par l'odeur d'un gain à faire et d’une opération fructueuse à exploiter.

On les reconnait aisément, les hommes à leurs vêtements d'une couleur sombre, a leur vaste bonnet évasé par le haut, le turban musulman leur étant interdit; les femmes, à la manière particulière dont elles sont voilées, soit, par un morceau de crêpe ne leur couvrant seulement que la moitié de la figure, soit par un mouchoir tendu transversalement d'une oreille à l'autre, qui, passant sur la bouche et le menton, ne cache que la partie inférieure de leur visage.

On les reconnaît surtout, dans tous les endroits où il y a des réunions commerciales, non-seulement à leur allure turbulente et empressée et à leur physionomie, qui à Tunis, comme partout ailleurs, a conservé son type originel, mais encore a leurs voix glapissantes et criardes, à leur timbre nasillard, au détestable patois qu'ils emploient entre eux, si différent des idiomes arabes et de toute autre langue usitée soit en Afrique, soit en Europe.

En effet, le langage habituel des Juifs de Tunis dans leur rapport avec les Européens, est le jargon informe que l’on désigne par le nom de langue Franque, c'est-à-dire un mélange hybride d'arabe, d'italien, de français et d'espagnol, et qui se parle dans toutes les Echelles du Levant; mais entre eux ils ne se servent que d'un patois Judaïque, ou Hébreu corrompu.
La langue franque est seulement parlée, et n'est presque jamais employée par les Juifs dans leur correspondance écrite : l'idiome qu'ils écrivent dans leurs lettres missives est cet hébreu corrompu dont je viens de parler, ou un mauvais arabe, mêlé non-seulement à de mots hébreux, mais encore de ceux des langues de toutes les nations qui bordent la Méditerranée.

A suivre ...

Bibliographie:
- Tunis au 19ème siècle (2ème partie) : Marginalité et mutations sociales - Abdelhamid Larguèche
- Algérie et Tunisie - Alfred Baraudon
- Histoire de l’Afrique Septentrionale (Berbérie) - Depuis les temps les reculés jusqu’à la conquête Française - Ernest MERCIER
- Description de l’Afrique Septentrionale – El Bakri
- Histoire ancienne de l’Afrique du Nord – Stéphane Gsell
- Histoire des établissements et du commerce Français dans l’Afrique Barbaresque (1560-1793) (Algérie, Tunisie, Tripolitaine, Maroc) - Paul MASSON
- Tunis, Description de cette Régence - Dr Louis Frank
- En Tunisie - Albert de la Berge
- Les Européens à Tunis aux XVIIe et XVIIIe siècles - Ahmed Saadaoui
- L'autre à travers le journal La Tunisie Française - Hassan El-Annabi
- Libération ou annexion - Aux chemins croisés de l'histoire tunisienne - Daniel Goldstein

13 commentaires:

cactussa a dit…

cest tres bien comme sujet surtout que je n'ai aucune idee sur cette partie de l'histoire de la tunisie.

Téméraire V5.0 a dit…

@Cactussa :
J'essaye de faire de mon mieux en compilant l'ensemble de mes lectures dans un seul texte.

rapoutine a dit…

A notre illustre et néanmoins prétendu historien!
D'abord avant de commencer je te fais un petit cour d'éthique d'écriture( ça m'a paru nécessaire à la lecture de tes pseudos articles ou dirais je torchons): On nous apprend quand on fait un cycle de doctorat ou meme de DEA qu'il faut en écrivant signaler nos références; il y a deux façon de le faire, quand on s'inspire fortement d'un auteur il faut le citer mais surtout quand on copie dans le texte ce qui est visiblement ton cas ce texte doit etre écrit en italique ou mis entre guillemets avec une note qui renvoit à l'auteur au document et à la page.
Revenant au fond de ton article, je suis vraiment enchanté par la connaissance que j'ai pu faire avec un si illustre historien tel que toi. En effet le monde des chercheurs attendait le fin mot sur la vraie appartenance de notre kahéna nationale et voila que tu nous en donnes la version finale (tu ne penses pas qu'elle est juive) allélua aurait dit saint augustin. Cher historien en herbe je tiens à te signaler que les plus grands chercheurs ne ^se sont pas mis d'accord sur ce point et l'idée qui prévaut parmi eux c'est que la kahéna de son vrai nom dahia pratiquait un judaisme mélé à un paganisme trés présent dans la culture nord africaine (c'est toujours le cas en ce qui concerne la ghriba mais aussi pour les musulmans de sidi belhsan et autres wliis). Par ailleurs, il est vrai que les femmes dans le judaisme n'avait pas accés aux fonctions sacerdoçales ceci ne veut en aucun cas dire qu'elles étaient inférieures aux hommes, le role de femmes tel qu'esther, rachel ou la reine de saba atteste le contraire plus encore le judaisme donne une place prépondérante aux femmes vu que le judaisme se transmet par la mère et non le père.
En dehors des dates, noms et faits historiques que tu nous balances sans vraiment en saisir ni le contexte et encore moins les causes et la la portée; ce qui m'a profondément dérangé dans ton torchon c'est ce discours profondémént colonialiste, raciste et pétainiste que nous autres africains avaient eu à subir pendant plusieurs décennies, ta description du juif me rappelle les théories sur l'indigène typique fourbe, ingrat, sale et incompétent et meme si tu confirmes cette vision étroite tu restes toujours l'exception qui confirme la règle.
On est dans un monde que je croyais débarassé des thèses racistes, colonialistes et révisionnistes mais voilà je tombe sur toi, meme si tu es un rebut de l'humanité au rabais ( ce qui est en soi un exploit), je ne pouvais penser que des malpensants à ce niveau existant toujours.
Enfin, je te signale que la science de l'histoire t'apprends à analyser les comportements sociaux, le fait est que la proportion de commerçants, banquiers et savants est plus importante dans la communauté juive qu'ailleurs; ceci s'explique aisément! De part leur histoire et ce en afrique du nord ou en europe les juifs n'avaient pas le droit de prétendre à la fonction publique et encore moins à la propriété terrienne, ils étaient sous la menace permanente de l'expulsion et de la persécution, cet état de fait a fait qu'ils se sont tournés aux biens transportables cad l'argent et le savoir.
Alors ne voulant pas reprendre point par point les opinions et les faits que tu as pu pomper par ci et par là, j'espère qu'à défaut de nous débarasser des juifs ou d'autres communautés sujettes à ta haine dieu nous débarassera de tes conneries.

mataadi a dit…

Tiens tiens werk Djej est réapparu depuis la fameuse photo des mousquetaires, on n'avait plus aucune nouvelle de lui .
C'est incroyable de voir quelqu'un comme lui s'attribuer un pseudo comme raspoutine . Il ne doit pas avoir connaissance du gabarit de ce gaillard qu'était le vrai raspoutine .
J'ai beau réfléchir je ne vois toujours pas quel lien ou quels aspects de son physique ou des ses caractéristiques pourraient le rapprocher de cet illustre personnage .
Mel pseudoette al kol ma khterre ken raspoutine .
Barra badlou akel pseudo et prends celui de 9erd, je ne pense que cela te sera plus utile .Tu sais comme les petits singes du maroc qui sautent sur l'épaule de leur maitre .
Wach mdakhelna fi la reine saba , toul neguezt le ghadi ?


Sinon pour ta gouverne à toi et à ton oncle, après avoir jetté un oeil à ces deux posts que je n'aurais sans doute jamais lu (parce que cela ne m'apporte rien de spécial) s'il n'y avait eu le post de ton oncle .

J'ai compris que téméraire voulait tout simplement en prenant ses textes qu'il précise comme étant un condensé de ce qu'il a lu, montré le sort réservé aux juifs en europe et souligner les exactions subies pour ensuite faire la comparaison avec leur sort beaucoup plus enviables dans les pays arabe avant le problème actuel de la palestine qui lui à l'échelle de l'histoire commune est bien peu de chose .
Le problème c'est que quand on est con, on a du mal à lire et comprendre le texte d'une personne que l'on déteste et il faut que quelqu'un comme moi vienne vous donner des explications sur le but de ce texte qui ne fait pas l'ombre d'un doute connaissant la personne de téméraire d'après ces écris .

Mais bien évidemment quand on connait vos réelles motivations, on est pratiquement sûr que ce qui vous déranges, c'est qu'il se manifeste comme croyant et je connais l'allergie des juifs pour les pratiquants musulmans .

mataadi a dit…

Il y a un truc qui commence à sérieusement m'enerver chez certains tunisiens de ceux qui se sont précipités pour se solidariser avec leur oncle . J'ai l'impression que c'est encore là un des effets de ce besoin que l'on rencontre dans notre pays , besoin qui consiste à aller jusqu'à singer le comportement européen .

Si l'on regarde le comportement des européns vis à vis des juifs, on sent un besoin de se culpabiliser par rapport au fait que leur parents ou grand parents n'ont pu par le passé empêcher ce qui s'est déroulé.

Bien évidemment, il y a eu des exceptions et beaucoup ont été sauvés. Mais pour qu'il y ai eu autant de morts, il faut qu'il y ai eu beucoup d'exécutants qui auraient pu avoir un comportement différent. On embarque pas des gens aussi facilement que ça dans des wagons à bestiaux et on ne les conduits pas aussi facilement que ça dans des chambres à gaz. Il y avait quand même moyen de freiner ou d'empêcher un maximum de ces exécutions ou transports .

Dans ces conditions,quand on est européen, il y a quand même des raisons de culpabiliser et pas uniquement pour ses faits là mais pour toute l'histoire des juifs en europe.

Avons nous, nous tunisiens une quelconque participation à ce massacre ?
Non et les palestiniens non plus d'ailleurs .
Pourtant ce sont eux qui aujourd'hui paient le prix de ce massacre .

Devons nous aujourd'hui payer pour les fautes des allemands et des autres de vichy ?

Est-ce qu'un blogueur doit aujourd'hui payer pour les fautes commises par autrui ?
Est-ce qu'un blogueur doit aujourd'hui être jetée en pâture aux chiens alors que ce blogeur n'a ni lui ni ses ancêtres la moindre parcelle de responsabilité dans tout ce qui a pu être fait ou dis contre tel ou tel peuple ?

Pourtant, il se trouve des gens surgit de nulle parts qui se croivent le devoir de culpabiliser pour des crimes commis par autrui qui se croivent le devoir de condamner un récit alors qu'ils n'ont aucune part de responsabilité dans ce récit décrivant un peuple .

ET quand bien même il en auraient, avons nous, nous peuples tunisien, du sang juif sur les mains ? Avons nous massacrés qui que ce soit ?

Non, alors pourqui cette curée? Pourquoi cette imitation pitoyable d'un comportement qui n'est pas le nôtre, nous n'avons pas de sang juif sur mains .

Alors on s'étonne du recit repris par téméraire, on s'étonne qu'il ne le condamne pas ou ne le mette pas entre guillemet .

Pourquoi vous êtres manifestés uniquement sur ce texte du blog histoire ?
Pourquoi ne pas l'avoir fait plutôt sur d'autres pans de notre histoire ou sur d'autres récits qui n'étaient pas plus élogieux à l'égard des autres peuples ?

Tout simplement parce que votre comportement je parle de tous ceux qui se sont jettés dans la mêlée, est celui indigne de gens sans aucune fierté, sans aucune dignité, sans aucune personnalités, de vils copieurs incapable de se distinguer autrement que par l'immitation d'un comportement qui ne peut et ne doit être le nôtre .

Téméraire n'est pas responsable de la mort de juif et n'a pas d'ancêtre criminel, par conséquent, il n'a pas a condamner un texte ou a prendre ses distances avec . Nous n'avons pas a avoir cette attitude, parce qu'il n'est pas inscrit dans nos gènes et dans notre histoire "assassins de juifs" .

Donc passez votre chemin et arretez de nous les gonfler avec vos pitoyables immitations .

On veut vous pousser à culpabiliser pour les fautes d'autruis et bien faites le donc si cela vous chante, mais ne venez pas nous les gonfler avec ce conneries.

Le seul et unique problème que l'on a actuellement avec les juifs(ceux qui soutiennent l'état voyou massacreur de palestinien), c'est un problème territoriale et non une haine visceral qui pourrait nous conduire à des massacres comme ce qui a eu lieu en europe, cette haine n'est pas inscrite dans nos gènes .

Suffit avec cette mascarade, qui a suffisament coûtée au peuple palestinien .
Nous ne sommes pas responsables des actes d'autruis et nous n'avons pas nous en démarquer ou nous en solidariser parce que nous sommes incapables de perpétuer de tel massacres.


Vous voulez peut-être que l'on reprenne les récits décrivants les arabes ou les berbères ou les maures, les turcs etc... suivant certains .
Vous croyez qu'ils sont plus élogieux à l'égard des autres peuples lorsqu'ils sont vus par un étranger à ce peuple .

Vous voulez peut-être que j'aille vous chercher des textes en anglais décrivants les arabes ?

Vous me direz ceci n'excuse pas cela, peut-être mais nous au moins, c'est pas ce genre d'écits qui va nous pousser à lancer des b52 ou des F16 sur qui que ce soit .ET on ne lâchent pas des millions de bombes en forme de jouet en sachant qu'un cessez le feu va être signé comme ce fut le cas au liban en 2006 . Regardez le nombre d'enfants morts ou amputés depuis la fin de cette guerre .

Donc svp venez pas nous les gonfler, on sait qui sont les vrais barbares, qu'ils transportent sur eux du savoir ou pas,en tout cas c'est eux qui ont lâchés ces millions de bombes spécialement dédiées aux gamins .

Alors si le savoir doit servir à ça , ou à fabriquer des bhl, fienkielkraut , glucksman,lellouch et cie qui poussent à la guerre et aux sang comme en irak, autant rester des ânes .
Au moins en restant des ânes on fait de mal à personne, mais le seul hic, c'est qu'on nous agresse et que l'on est bien obliger de se défendre .
ET allez pas me faire chier avec vos histoires d'antisémitisme à la con , il y a eu un tel brassage dans ce pays que du sang de toutes les races circule dans nos veines y compris du sang allemands d'ailleurs .

3amrouch a dit…

@mataadi:RIEN A DIRE NI A AJOUTER.

elgreco a dit…

texte très instructif!

mataadi a dit…

Bon ça va téméraire, tu peux revenir, on dirait que ça c'est calmé, ils ont certainement trouvé un autre bougre sur qui s'acharner .Je pense que les carnassiers sont rassasiés en ce moment . Ama fais quand même gaffe quand tu montreras le bout de ton nez, on ne sais jamais, ils sont tellement rancunier .

Attention téméraire, moi j'ai rien à voir dans cet incident diplomatique , c'est l'autre qui à lancé l'attaque, on se croirait le 12 juillet 2006 malla réactions disproportionnées adhy .J'essaies juste de contenir les attaques ama, un peu de renfort ne me ferait pas de mal(mdr) .

Le mec, il a déjà envoyé les f16 et les bombes à fragmentations avant d'entamer des négociations .

Bon moi, personnellement cela ne me déranges pas, j'aime bien la bagarre et j'aimerais bien leur en fouttre plein la gueule .Ben oui, je sais, je suis sauvage, ech t7ebou ta3mlou, c'est comme ça, c'est peut-être à cause du sang que j'ai dans les veines .


Faut pas être triste téméraire, t'as pas à te justifier, si ils ne comprennent pas c'est leur problème. S'ils avaient la moindre jugeotte, ils auraient lu les autres post de ce blog histoire pour voir que d'une part tu cites toujours tes sources et cela depuis les premiers post consacrée à l'histoire de la tunisie et que d'autres parts, tu ne fais pas le tri entre les descriptions des peuples. Tu ne privilégies pas l'une par rapport à l'autre et que ces textes sont parfaitement accessibles par toute personne ayant un accès à internet .

Il se peut même que si tu n'avais pas évoquer la présence des juifs en tunisie dans ce blog, tu aurais été soupçonné de nier leur présence . Et dans tous les cas tu te serais retrouvé dans le collimateur de la même manière .

C'est le prix à payer quand on est en face de rustres tel que ceux à qui tu a eu affaire .

A mon avis, tu dois pouvoir te passer de ceux qui ne sont pas capable de te comprendre . Cela ne te servira à rien de leur donner des explications, je pense qu'ils voulaient tout simplement t'abbatre .Mais dis toi bien que compte tenu du nombre très faible des connectés à internet et du nombre encore plus faible de ceux qui bloguent , ce que représente cette frange minoritaire des paumés de cette blogosphère est insignifiant .

Si tu veux un avocat pour réclammer des dommages et intérêts pour diffamation, n'hésites pas . Je me ferais un plaisir de les faire cracher .Tu n'es pas en tort loin de là, c'est à eux d'apprendre à lire et de comprendre le fonctionnement de ce blog . Tu t'imagines si dans une classe chacun se mettait à protester pour tel ou tels texte .

En plus ce sont les mêmes qui reprochaient aux musulmans de manifester contre les caricatures, c'est tout de même étonnant .

Enfin quand on est musulman, il ne faut pas s'attendre à n'avoir que des amis, mais franchement je me passerais bien à ta place d'avoir de tels amis .

Et enfin comme disent les gamins dans les cours de récréation " rira bien qui rira le dernier" .

J'ai remarqué que même ton copain mani en a profité pour enfoncer le clou , si tu jettes un oeil à son dernier post, tu comprendras .
Le pauvre, il essaie de contenir la vague, il a ramassé avec lui tous les vieux croulants qui trainaient dans le coin, je suis mort de rire rien qu'en imaginant l'équipé qu'ils forment .

Même ta copine que tu ne veux pas que j'évoques ,celle qui va même jusqu'a rencontrer ses alliés à paris, a mis un lien sur son blog sur la "tolérance" .C'est incroyable, tu es condamné sans procès, c'est dire combien tu déranges . En mettant ce lien sur son blog, cela signifie tout simplement qu'elle te considère comme intolérant et qu'elle oppose à ton post celui de son blog .
Il n'y a que les cons qui ne comprennent pas et comme je suis loin d'être con,je lis parfaitement entre les lignes, les intentions réelles .

Bon allez, j'arrête pour le moment en attendant l'arrivée de l'onu .

Téméraire V5.0 a dit…

@Raspoutine :
Merci pour tous les éloges, c’est très flatteur, dommage que tu ne pouvais pas faire mieux.
Notre Kahéna Nationale n’a jamais été juive et tous les grands Historiens (que tu évoques sans les connaître) pour le dire se sont basés sur le témoignage de ….., je sais que tu le connais mais est-ce suffisant sans preuves archéologiques.
Si le judaïsme mêlé au paganisme était très pratiqué en Afrique du Nord, ou sont les vestiges des temples qui le prouvent alors qu’on peut bien constater les anciens temples païens et chrétiens ?
Peux-tu nous éclairer sur ce paganisme mêlé au Judaïsme à la Ghriba ? et peux-tu nous parler encore de ce paganisme dans les pratiques maraboutiques des Musulmans ?. Vas-y mon Blog et ouvert pour que tu affirmes tes dires ?.
De quel Paganisme c’est mêlé Sidi Belhassen ? ou veux-tu dire que le maraboutisme est du paganisme ?.

La femme était bel bien inférieure à l’homme dans le Judaïsme antique, ne cherche pas à déformer l’histoire et puisque tu connais bien cette religion jette un coup d’œil sur la Torah même pour en avoir la certitude.
Je ne vois pas la relation avec Esther qui n’était pas mariée avec un juif non plus avec Rachel et de toute façon Belkiss était reine de Saba avant de devenir juive d’ailleurs, la théorie qu’elle est juive est très contestée. Donc, tes exemples ne sont pas de valeur.
Pour les restes des points que tu as évoqués, tu trouveras ma réponse dans les parties qui suivent et bonne lecture.

@Mataadi :
Merci pour ton intervention, je n’ai de compte à rendre à personne.
Ces bons lecteurs ne se sont pas manifestés lors des notes publiées avec injures aux Noirs, aux berbères ou aux Arabes.
C’est un Blog qui parle de la Tunisie Coloniale dont la plupart des extrait sont issus de chroniques et témoignages d’Historiens colonialistes.

TUNISIENDOCTOR a dit…

honnetement et sans aucune complaisance je trouve ce blog 'tunisie coloniale tr2s instructif et bien fait d ailleur j ai tous les post enregistr2s dans mon disque dur, je suis tr2s interess2 par l histoire de la tunisie j ai lu bcp de reference historienne et ton blog est un cadeau pour la tunisphere qui peuvent consult2 plein de sujet d ailleur rare dans la litt2rature. Allez cher ami bonne continuation et la caravane passe tranquillement ......je te felicite aussi pour tes autres blogs surtout tunisdivagation. allez encore un grd bravo

Tun-68 a dit…

ya si téméraire, tu touches le font du gouffre.

tu parles comme ceux qui ont décrit les juifs avant 1939.

mataadi a dit…

Tun-68:
T'es vraiment simple d'esprit ou tu le fais exprès ?

Téméraire V5.0 a dit…

@TUNISIENDOCTOR :
Merci Cher Doc,
Je viens de poster un commentaire sur la note suivante ou je demandais à nos chers compatriotes pourquoi ils ne font pas de pareilles remarques à des Blogs tel que celui d’Imed Hbib qui leur donne des coups bas dans leur Arabité et Islamisme alors qu’on y lit que des commentaires élogieux.

@Tun-68 :
Eh bien bonne remarque, pourquoi au XIXème siècle déjà on parlait déjà des juifs de la même façon de l’avant guerre. Ça mérite une bonne réflexion.