jeudi 4 octobre 2007

Le Garbaji : Le Porteur d'Eau

Dans les Médinas de la Régence, rares sont les maisons qui avaient leurs propres fontaines d’eau par contre plusieurs demeures aisées avaient des puits "Bir" et la plupart des logements avaient des citernes souterraines de collecte d’eau de pluie "Majen".
Généralement l’eau de puits était utilisée pour l’usage ménager par contre celle du "Majen" servait aussi bien pour la lessive que pour boire.

Pour combler leur besoin en eau, les familles, contre une rémunération de quelques sous (suivant la quantité d’eau livrée) faisait appel au services du Garbaji qui est le marchand d’eau qui puisait le liquide des fontaines publiques pour les villes et des puits et oueds pour les villages.
L’origine du nom Garbaji est tirée de la Guerba dans laquelle il transportait le précieux liquide.
La Guerba est une outre, généralement en peau de bouc ou de chèvre qui est enduite de l’intérieur avec du "Kotrane" l’huile de Cade extraite des branches du "3ar3ar" le Genévrier.
Le "Kotrane", qui possède des caractéristiques antiseptiques et désinfectantes, donne à l’eau un arrière gout très appréciable tout en diminuant l’imperméabilité de l’outre.

Le monopole des Garbajia dans la Médina de Tunis était tenu par les Djéridia (habitants du Djérid Tunsien) connu pour leur confiance et leur discrétion qui leur permettait d’accéder à l’intérieur des maisons arabes.

Le Garbaji entame sa journée par la livraison de l’eau à ses clients habituels ensuite il faisait sa tournée dans les quartiers pour les clients occasionnels. L’après-midi, après avoir ajouté quelques morceaux de fenouils à la Guerba pour donner à l’eau une saveur anisée, le Garbaji parcourait les Souks pour rafraichir les passants qui ont soif « Barred yé Atchane » « Rafraichissement, Ô toi l’assoifé ».

En ce qui concerne les villages, l'eau est généralement transportée en grande quantités, dans des jarres ou même des outres sur le dos des ânes.
Guarbaji, Guerbaji, garbadji, garbagi, garbaji
Remarquez la Khomsa peinte sur les piliers de la porte de la maison qui parait être celle d'une famille juive.

10 commentaires:

TUNISIENDOCTOR a dit…

Merci tém pour ce post qui contient une excellente iconographie

->> AntikoR <<- a dit…

très belles cartes postales .. merci

CITIZEN a dit…

enrichissant

Mourad a dit…

merci tem'rr c'est toujours agréable de trouver des gens avec qui on peut partager sa passion.

un seul point, concernant la khomsa, c'est pas obligatoirement une demeure d'une famille juive, dejà que leurs maisons étaient généralement plus discrètes, mais en plus des menuisiers juifs excellaient dans cet art de décoration de ces portes, j'en ai vu au sud chez des familles musulmanes et pas seulement à djerba, c'etaient tout simplement ces artistes qui avaient laissé leurs traces

Téméraire V5.0 a dit…

@Mourad:
Tu as tout a fait raison. Comme je suis originaire de Nefta, plusieurs portes de maisons sont décorées avec l'étoile de David parce qu'elle ont été fabriquées par des artisans juifs.

jacob a dit…

propitiatoire..les memes Maguène @ Tém et Mourad..j'avais suivi une communication de Paul Sebag a propos de cette "marque de Fabrique" concernant la Maguène David qui était apposée par des artisans juifs...ils y voyaient une sorte de "leg de bénédiction" sur les habitants de la-dite demeure, et les demandes venaient aussi des commanditaires musulmans qui y voyaient une sorte de signe David et les memes Khomsa ornaient aussi bien sur les maisons juives...Une question, Tém, cette histoire des Juifs de la Régence, qui l'a publiée ? ou peut-on se la procurer ??

Jacob a dit…

Punaise j'ai fait une belle chakchouka avec cette sorcière de makina..mais j'espère que vous m'avez compris..a quoi joue cette bécane ? Allah hou 3allème..

Téméraire V5.0 a dit…

@Jacob :
Avant le malheureux avènement de la Guerre Arabo-israélienne de 1948 la Maguène David faisait partie du patrimoine Culturel Musulman et elle était bien vénérée sous la nomination de "Khatem Souleyman" le Sceau de Salomon et elle était très utilisée dans les amulettes pour la protection des personnes.
Curieusement, j’ai préparé une note légère sous forme de quizz à propos de ça que je vais publier la semaine prochaine inchallah.

L’Histoire des Juifs de la Régence est une compilation personnelle de plusieurs textes dont j’ai évoqué les références bibliographiques dans les notes publiées.

J’aurais à faire une mise à jour puisque depuis la publication de cette note des amis m’ont envoyé d’autres informations très intéressantes surtout un livre de l’époque écrit par un Juif (seulement il faut avoir le temps pour ça :))

@Jacob :
:), le jeu de cette sorcière était simple : DEFENDRE SON PAYS CONTRE L’ENVAHISSEUR. Ce qui est sûr c’est qu’elle ne manquait pas de sagesse et qu’elle était une Politicienne intrépide.

Saami a dit…

Hi. Very interesting photos. Thanks for sharing.

Téméraire V5.0 a dit…

@Saami :
Thanks for visiting my Blog